Bienvenue !

A quelques jours près, l’histoire que raconte ce blog a commencé il y a un an.  Commencer une histoire par la fin, ce n’est pas très pratique, c’était pourtant le propre d’Allo Maman Burn Out jusqu’à cet ultime post.

Si vous arrivez ici parce que vous pensez souffrir d’un burn out ou d’un burn out maternel, vous serez peut-être réconforté par mon vécu et par cette petite remise en contexte des moments forts de ma maladie.

Le processus de guérison a débuté plusieurs semaines après une très forte crise d’angoisse : j’ai ressenti le besoin d’écrire et de publier le texte obtenu à tout mon entourage via Facebook et Twitter. C’est donc avec ce texte : “le commencement” que la plupart de mes amis, famille et collègue ont appris la raison pour laquelle j’étais malade et ce qui me touchait exactement.

Cette annonce a provoqué un immense élan de solidarité chez mes contacts. Peu sont restés sans réaction : l’immense majorité m’encourageait, d’autres étaient perplexes : les bases du dialogue étaient jetées. Le dialogue avec les personnes qui me lisaient et le dialogue avec moi-même. C’est à ce moment que j’ai découvert que la dépression qui me touchait allait probablement me permettre de me reconstituer et de déboucher sur quelque chose de meilleur.

En parallèle du blog, j’ai été consulter une psychanalyste. Nous avons beaucoup travaillé sur les rêves et si de nombreuses fois, j’ai été sidérée par les éclaircissements qui s’en sont suivis, deux rêves en particulier m’ont frappé : je suis heureuse de les relire

Mon burn out ne m’a pas tenu éloignée longtemps du bureau. J’ai vite repris mes habitudes de travail, mais j’étais encore fragile. A relire mes blogposts de l’époque, je constate que j’ai traversé une sorte de période de rébellion: face aux hommes d’abord, qui semblent éviter le burn out paternel et face aux grand-mères qui s’empressent d’oublier leurs difficultés de mère quand leur fille se met à douter.

Ensuite, j’ai traversé une période où j’oscille entre doute et optimisme par rapport à ma vie et mon blog… et parfois où je philosophe sur du Disney ou des séries américaines. J’espère que vous ne trouverez pas ceci trop prétentieux !

Et puis un jour, je me suis rendu compte que je pouvais m’émerveiller devant quelque chose de banal et j’ai compris que j’avais guéri. Évidemment, tout n’est pas rose et violet dans ma vie depuis, mais si j’ai connu de nouvelles périodes difficiles depuis ce fameux week-end, je me suis sentie de taille à les affronter.

Ceci était donc l’ultime post de ce blog. J’espère que vous ne cherchiez pas ici de solution miracle,il n’y en a évidemment pas. Mais je pense que le simple témoignage d’un vécu qui fut douloureux et qui a connu une fin heureuse est de nature à réconforter ceux qui sont dans le doute ou la souffrance.

Quoi qu’il en soit, je voudrais vous dire merci de m’avoir lue, car c’est vous qui m’avez aidée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s