Burn Out maternel, c’est une blague ?

Première publication le 8 avril 2011

Avant tout, merci pour vos messages et vos commentaires. Je ne m’attendais pas à ce que ce blog suscite autant d’intérêt, mais cela me conforte dans ma démarche de témoignage.

Parmi ces nombreux messages, une collègue que j’apprécie beaucoup m’a envoyé ceci : « j’ai lu ton blog, connaissant ton humour, je voudrais savoir si c’est une blague (…) »

La dépression ne colle décidément pas avec l’image que je donne de moi ! Ou alors, elle essaye de dire à demi-mots que j’ai un humour déplorable ? … A voir !
Pour rassurer cette collègue, je peux dire que la dépression ne colle pas non plus avec l’image que j’ai de moi ! J’ai d’ailleurs mis un certain temps à l’accepter (plus de 5 semaines).

Moi, la fille toujours souriante et enthousiaste (en société), celle qui répond toujours « Bien ! » quand on lui demande « Comment vas-tu ? », je ne voulais pas qu’on me catalogue comme « la dépressive de service » (j’ai déjà évoqué précédemment l’opinion simpliste que je me faisais de la dépression). Bref, je ne voulais pas qu’on pense que je suis faible ou « dérangée psychiquement ». Or, je croyais que c’est ce que « les gens » penseraient de moi.

Cette idée c’est le hasard qui m’a aidé à la combattre : un jour, en zappant, je suis tombée sur le témoignage d’une dame qui parlait de Burn Out maternel. Ce qu’elle décrivait correspondait en tous points avec ce que je vivais depuis un certain temps au sein de ma famille : l’impression de ne pas s’en sortir, l’envie de s’enfuir, le besoin que ça s’arrête, mais surtout cette idée qui s’immisce dans la tête : je ne suis pas capable d’élever mes enfants, je n’aurais pas dû les faire.

Je me suis aussitôt acheté son livre que j’ai expédié en 2 soirées à peine.
Il faut bien le dire, j’ai été un peu déçue car le témoignage était assez léger : une police de caractère taille ‘Oui-Oui’ et le grand nombre de pages n’ayant finalement rien à voir avec le burn out ont permis à l’éditeur d’atteindre les 200 pages et  à justifier les 17 euros de l’achat.
Surtout, le livre ne donnait pas de pistes de solutions au problème autre que celle mise en oeuvre par l’auteure. Malgré tout, cette lecture a eu la vertu immense de me faire comprendre que je n’étais pas seule.

Et également de me permettre de découvrir cet autre livre écrit par une spécialiste du Burn Out : Violaine Guéritault. Plus théorique, mais pas moins poignant, l’auteure y fait part également de son vécu de mère face au Burn Out et explique comment il s’installe (insidieusement, biensûr) et pourquoi les mères y sont exposées au même titre que les personnes fortement impliquées dans leur travail. Imaginez ce que ça donne lorsqu’on cumule ces 2 tares !

J’étais donc loin d’être la seule, et c’était mon rythme de vie qui avait provoqué cet épuisement plutôt qu’une supposée fragilité  de ma part.

Vous l’avez compris, ces lectures m’ont rassurée et m’ont permis de redresser la tête. J’étais physiquement épuisée, la seule chose qui me restait à faire était de me reposer pour recharger les batteries et revenir en forme à la charge !

L’acceptation a été chez moi le premier pas de la rédemption.

Publicités

3 réflexions sur “Burn Out maternel, c’est une blague ?

  1. Mais comment distinguer burn out maternel et dépression? Je dois dire que je ne sais trop ce qui m’envahie?! Je suis dans le brouillard constamment : triste, colérique, aux anges, dépassée, déprimée, écoeurée, etc! Comment démêler toutes ses cartes?!

    • J’ai le sentiment que le burn out s’accompagne de dépression, mais je ne suis pas une professionnelle, je parle uniquement de mon vécu. Un médecin est nécessaire pour diagnostiquer votre état. Bon courage, n’hésitez pas à donner des nouvelles !

  2. Pingback: … qui finit bien. | Allo Maman Burn Out

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s